l’aperçu du blog

> to blog-overview overview

Combattre le commerce illicite: focalisation sur l’offre ET la demande

August 9th 2016

Tant qu’il y aura une demande et une rareté, le commerce illicite continuera …!

“Dites non au commerce illicite et à la consommation des cornes de rhinocéros “ : c’est le message de cette campagne de sensibilisation de Nature Vietnam. Elle vise à mettre fin au mythe et aux rumeurs sur les prétendues propriétés magiques de la corne du rhinocéros :
“Il est trop tard pour le dernier rhinocéros vietnamien mais pas pour d’autres rhinocéros à travers le monde. Le Vietnam doit partager la responsabilité de la protection du rhinocéros en appliquant la loi et en combattant la croyance mythologique en la valeur de la corne du rhinocéros. Voici ce que vous pouvez faire pour aider :

  • Ne consommez pas des médicaments à base d’espèces sauvages en voie de disparition
  • Signalez les crimes contre la nature aux autorités compétentes ou au numéro vert de Wildlife Crime d’ ENV 1-800-1522
  • FAITES UN DON et aidez à soutenir nos efforts.

L’aspect positif de la campagne est qu’il existe une explication concise du problème et une vidéo de dessin animé en appui.
Les questions soulevées par la campagne sont les suivantes :
1. Si – comme la vidéo le dit – les super riches sont les consommateurs, seraient-ils prêts à changer leurs croyances, leurs valeurs et leur comportement en voyant cette vidéo ?
2. Si le grand public regarde la vidéo, les informations factuelles vont-elles l’amener à entreprendre des actions (signaler des crimes contre la nature et faire des dons en espèces) ? Ou bien va-t-il penser que “c’est triste, mais continuons“.3. Et ce qui est encore plus important : quelle est la stratégie de changement qui sous-tend cette campagne ?
4. Pour réduire la demande de corne de rhinocéros, ne devons-nous pas toucher aux émotions, aux valeurs et aux croyances des plus riches ? Ne devons-nous pas travailler par l’intermédiaire d’‘ambassadeurs’ issus de ce groupe au lieu de passer par les médias de masse ?

Comparons cela à une autre approche

Un projet de l’UICN /TRAFFIC explore – de manière participative – les causes, les contextes et les alternatives aux pratiques illégales en cours de chasse, de commerce et de vente de viande sauvage. Il existe des spots radiophoniques et télévisuels destinés aux consommateurs. Et des vidéos spéciales pour les passagers des bus pendant leur voyage vers cette région. Il y a également des formations, d’autres choix de menus et divers appuis pour les restaurants au bord de la route qui étaient jusqu’ici spécialisés dans la vente de la viande sauvage. Du côté de l’offre, des investissements sont faits dans le renforcement des capacités des femmes et des jeunes des communautés autochtones et des alternatives en matière de moyens d’existence sont données aux familles des chasseurs.
Les fournisseurs ont changé de comportement. Dans plusieurs villes de l’Amazonie Equatorienne, il n’y a plus de viande sauvage ni sur le marché, ni dans les restaurants de rue. La demande semble tarir étant donné qu’il y a d’autres spécialités culinaires amazoniennes intéressantes. Les médias soutiennent le changement dans l’offre et dans la demande en faisant la promotion de la nouvelle norme : “Ce n’est plus cool de manger de la viande sauvage.” Lisez toute l’histoire dans le sujet clé 5 du cours sur le récit dans le fichier campagne de l’UICN/TRAFFIC en Equateur. Il y a aussi une histoire sur la campagne réussie pour la réduction de la demande de moules sauvages en Slovénie.

Dans les deux cas, la stratégie de changement était basée sur un ensemble d’instruments (infrastructures, mise en vigueur, renforcement des capacités et communication). La campagne du Vietnam semble être basée sur une idée cool de ‘réalisons une vidéo’ au lieu d’analyser le problème, les publics et pensons ensuite aux messages et aux moyens’. Education for Nature au Vietnam devrait regarder de près ces exemples de campagnes réussies.

Leave a Reply